Bienvenue sur le forum de Fancfic de nos chères Girls' Generation
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion    

Partagez | 
 

 L'amour mécanique (KyuMin )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
KL'm
Ecrivain connu
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 17
Localisation : Kourou , Guyane

MessageSujet: L'amour mécanique (KyuMin )   Mer 14 Aoû - 21:26

Coucou les gens ^^
Voilà en fait, j'vais écrit un O.S KyuMin et je me dis que je pouvais toujours le poster ici; ça ne me ferait pas de mal x) 
Donc, avant je dois vous prévenir que les robots de cette histoire ( Oui, il y a des robots dans mon histoire xD ) sont inspirés de ceux de BladeRunner. Explication : Les robots dans BladeRunner sont tellement bien fait qu'on ne fait plus la différence entre eux et les humains. Ils se créent une personnalité à l'aide de souvenirs implantés dans leurs crânes. Exemple : Si un robot à le souvenir de parents violents et alcooliques, il aura sûrement un caractère agressif ou déprimé ^^. Voilà, bonne lecture !


Il essuya son front en sueur du revers de la main et souffla. Son attention était complètement focalisée sur son ouvrage. Face à lui, allongé sur une sorte de chaise-longue que l'on trouve chez les médecins ou dentistes, gisait un corps inerte,  leventre ouvert. Un humain ? On aurait pu croire, en effet. C'était, après tout, un corps avec des bras, des jambes, un visage et de la véritable peau. Tout pour être un être humain à part entière, hormis un détail, il n'avait pas d'organes. Pas de cœur,  pas de cerveau, juste de la féraille. On pouvait le constater en jetant un œil à l'ouverture,  placée au niveau de l'estomac, qu'avait faite l'homme.
Du métal. Rien d'autre que du métal. Oui, c'était un robot. Un androïde plus que futuriste qui allait révolutionner le monde de la robotique. À condition, bien sûr, qu'il fonctionne et que son concepteur accepte de le dévoiler. 
Ce dernier referma sa création et la contempla avant de s'occuper du plus important, les souvenirs qu'il devait lui insérer dans le crâne
Le plus délicat fut de les créer, ces souvenirs, il voulait d'un bon robot. Il lui avait offert une enfance heureuse et paisible. Enfin, il avait essayé car, bien évidemment, il avait fallu que ses parents meurent. Comment lui expliquer qu'ils n'existaient pas ? 
Il ouvrit le crâne chevelu et y inséra une clé USB avant de le refermer.
Il admira une dernière fois son travail achevé et le prit dans ses bras afin de le transporter jusqu'au salon où il le posa délicatement sur son canapé. Le robot, ne tenant pas sur lui-même, s'affala sur le fauteuil. Le créateur fit attention à ce que rien ne puisse lui arrive ou qu'il ne risque pas de tomber puis partit dans sa salle de bains. Il se lava les mains et regarda attentivement son reflet dans la glace. Il avait des cheveux bruns qui commençaient à lui cacher les yeux, prouvant sa désinvolture quant à quant à l'attention qu'il portait à son égard. Il n'aimait absolument pas se regarder dans un miroir car, bizarrement, à chaque fois, il entendait de nouveau les acclamations des journaux et des directeurs des prestigieuses écoles qu'il avait fréquenté. « Le plus brillant surdoué du monde », « L'Einstein de l'univers informatique » ou encore « Cho KyuHyun, notre avenir » et autres compliments qu'il trouvait «pitoyable ». Cette période avait disparu et les acclamations avec... Il avait décider de s'éloigner de tout ceci, de rester seul... Le brun tenta de sourire à son reflet mais ni parvint pas. Un soupir résonna dans la pièce et il retourna auprès de sa création. Il l'activa à l'aide d'un mot, très simple.
« Activation. ». Le robot cligna plusieurs fois des yeux et se redressa avant de regarder un peu partout autour de lui. KyuHyun s'était, bien évidemment, introduit dans la mémoire en tant que son unique et meilleur ami. La bouche de sa création se tordit comme s'il essayait de parler. À ce moment là, une peur prit le brun aux tripes, sa voix. Il avait installé une sorte de boîte vocale à l'intérieur de sa conception mais ne savait absolument pas comment cette dernière allait faire pour s'en servir ni même quelle voix elle allait avoir. Et si ce jeune homme blond au visage juvénile se retrouvait avec une voix de femme ?
« KyuHyun ? Fit le robot d'une voix grave et douce.
- Oui, SungMin. Répondit-il, soulagé
- Je me suis endormi ? Normal, ce film est trop ennuyeux ! Dit SungMin en attrapant le DVD de «Prométheus» posé sur la table basse. »
KyuHyun rigola en se disant qu'ils n'avaient pas vraiment les mêmes goûts, pour lui, ce film était l'un des meilleurs de sa sélection.
«Bon je vais aller me coucher, moi... Annonça Sungin en se levant.»
Dans ses souvenirs, il était le colocataire de KyuHyun, cela facilitait les choses.
«Tu ne veux pas manger ? Je vais faire des ramens, proposa KyuHyun
- Non merci, je n'ai pas faim, refusa son colocataire.
- Quoi ?! Paniqua-t-il.
- Ne t'inquiètes pas...Je mangerais demain. Bonne nuit.
- ... Bonne nuit, SungMin»
Bizarre, il l'avait pourtant programmé pour qu'il ressente le besoin de manger... Il verrait demain si l'appétit de son robot reviendrait.


Tout fut opérationnel les jours qui suivirent, l'appétit de sa création revint et aucune erreur quant à son comportement et ses souvenirs ne fut détectée. KyuHyun faisait un peu plus connaissances chaque jours malgré ses cours et se rapprochait de SungMin. Ce dernier,  lui, ne le remarqua pas car, pour lui, ils avaient toujours été proches. Un soir, ils regardèrent un film, comme quasiment tous les soirs, des bols de ramens posés sur la table basse quand SungMin demanda à son colocataire quelque chose qui l'alerta.
 
« Dis, commença l'androïde. Je sais que ce ne sont pas des choses que l'on dit à son colocataire mais... Cest temps-ci, je n'urine plus et je me demandais si avec tes études de médecine, tu savais pourquoi... Acheva-t-il, les joues rouges
- Cela fait longtemps ? Demanda KyuHyun, inquiet.
- Deux ou trois jours... Répondit le petit blond.
- Oui, je sais pourquoi. Parce que tu es... Fatigué et un peu stressé. Une bonne nuit de sommeil arrangeras ça.
- Tu en es sûr ? 
- Certains !
- Bon... Ben, je vais me coucher, alors. À demain.
- Bonne, Minnie » 
Le petit robot blanc lui sourit, se leva et partit dans sa chambre laissant seul son ami, perplexe. Ce dernier s'affala sur le canapé où ils étaient installés et soupira de soulagement. «S'il n'urine pas, le liquide va rester dans la poche qui risque d'exploser ou de se trouer. Et si ça arrive, il risque de court-circuiter... Se dit KyuHyun.
Il alla dans la chambre de l'androïde et le vit, dans le noir, se redresser sur son lit :
«Kyu ? Appela-t-il.
- Désactivation.»
Le corps du robot retomba aussitôt et rebondit sur le matelas moue. KyuHyun le prit dans ses bras et le conduisit à son petit laboratoire, pièce cachée de l'appartement qui se trouvait dans sa chambre à la place du placard. Il déposa le corps sur le même lit-siège sur lequel il était à sa «naissance» et lui ouvrit l'abdomen.
En effet, le petit tuyau qui reliait la poche et l'urètre en plastique (pour ne pas qu'il rouille si ça avait été du métal ) était bouché par un petit boulon. KyuHyun le retira et profita qu'il ait le ventre ouvert pour vider la poche prête à exploser. Il en profita aussi pour faire quelques révisions ici et là. Il le referma avec délicatesse et le ramena dans sa chambre. Le lit s'affaissa au poids des deux hommes puis remonta quelques peu quand KyuHyun se releva. Avant de quitter la chambre, KyuHyun le réactiva et s'en alla de nouveau dans le salon. Sa création n'avait pas d'organe. Il n'avait pas besoin d'uriner. Quel robot urinait ? Il n'avait même pas besoin de boire. C'était juste pour ne pas qu'il se pose des questions si il voyait des gens le faire dans un film ou autre. Et puis, il ne pouvait pas avoir un robot stupide, il lui avait aussi intégré les cours que l'on reçoit au collège, lycée et fac. 
Il buvait des liquides et les rejeter tels qu'ils étaient entrés. Pas besoin de reins pour éliminer les toxines, il n'avait pas de sang. 
KyuHyun s'affala à nouveau dans le canapé quand une tête blonde apparut dans son champs de vision, le faisant sursauter.
«SungMin, tu m'as fais peur ! S'exclama-t-il. Que ce passe-t-il ? Demanda-t-il sa surprise passée.
- Rien, tu voulais quelque chose ? Questionna l'androïde.
- Non, pourquoi ? 
- Je ne sais pas, tu es venue dans ma chambre, non ?»
Encore quelque chose d'anormal, il n'était pas sensé des minutes précédents sa dernière désactivation...
Tant pis, ce n'était pas très grave et il n'avait pas le cœur à le rouvrir encore, ça lui faisait bizarre. Mais si d'autres anomalies se faisaient remarquer, il lui ouvrirait de nouveau le crâne pour remédier au problème.
«Oui, j'ai juste pris un truc, désolé. S'expliqua-t-il.
- Ah, ok. Pas grave. Je retourne me coucher.
- Okay. À demain.»
 


Durant les mois qui suivirent, KyuHyun observa avec attention et émerveillement chaque progrès de SungMin ainsi que chacune de ses expressions faciales ? Il était fier de son travail, le visage du blond était très expressif , un peu trop d'ailleurs. Il rougissait pour un rien et très rapidement KyuHyun ne pouvait s'empêcher de le trouver mignon. Petit à petit, au fur et à mesure qu'il apprenait à le connaître, il compris avec horreur qu'il tombait amoureux de son humanoïde.
Comme d'habitude, ils regardèrent un film avant d'aller se coucher mais ce soir-là, KyuHyun profita de l'orage pour dormir avec son colocataire, mettant sa fierté de côté et prétextant une peur d'enfance. SungMin l'accepta, bien évidemment, les bras ouverts et ils allèrent dans la chambre de ce dernier pour terminer leur nuit.
Le brun se blottit avec joie dans les bras de SungMin. À chaque coup de tonnerre ou éclaire traversant la fenêtre, KyuHyun en profita pour restreindre toujours un peu plus la distance entre leurs deux corps, amusant SungMin. 
Ils s'endormirent sans s'en rendre réellement compte, le blond lui avait parlé presque toute la nuit pour qu'il ne pense pas à l'orage, lui racontant, comme d'habitude, d'énormes sottises avec un sourire rayonnant. Malgré la pénombre, KyuHyun pouvait parfaitement voir ces deux belles barres de blancheurs qui faisaient s'étirer ses lèvres. 
« ... Et c'est pour ça que les autruches mettent la tête sous terre quand elles ont peurs. Avait-il dit tout en pouffant de rire, extirpant de ses pensées KyuHyun.»
Ce dernier avait sursauté, ne sentant plus le souffle chaud de son ami se répercuter sur ses joues sûrement rouges. Il s'était alors rendu compte que pendant tout ce temps, il avait savourant chacun des ses mots sans même les comprendre, il n'avait fait que profiter de la voix douce de SungMin, laissant le sens de ses phrases s'envoler dans un coin de la pièce. 
«Tu ne m'as même pas écouté... S'était plaint SungMin en faisant la moue. C'était ma meilleure blague. 
- Si, je t'ai écouter. Avait mentit KyuHyun.
- Ah, oui ? Et c'était quoi la blague ? 
- Euh... Sur un éléphant et un lapin.
- Non, ça c'était celle d'avant...
- Pardon, je fatigue.
- Ce n'est pas grave. Je pourrais te la refaire un autre jour.
- Oui. Mais dis-moi, où tu les apprends toutes ces blagues ? Avait demandé KyuHyun.
- Dans ce livre que j'ai acheter il y a quelques jours. Avait répondu SungMin en lui montrant l'ombre d'un livre sur sa table de chevet.
- Attends, tu es sortis durant on absence ?  S'était soudainement inquièté KyuHyun en se redressant.
- Ben, oui. Tu ne crois tout de même pas que je vais rester à moisir ici pendant tu es à tes cours pour avoir un brillant avenir. Un avenir où, d'ailleurs, je ne serais plus avec toi car tu seras trop occupé avec ton métier de para-trucmuche. Avait commencé à faussement s'indigner SungMin.
- Parapsychologue. Et tu seras toujours avec moi, crétin. Avait répondu KyuHyun pas vraiment rassuré. 
- J'espère bien ! Tu es ma roue de soutien, j'ai pas d'argent, moi ! 
- Ah, ouais. Je vois le genre...
- Je plaisante !»
Sur ces mots, SungMin l'avait forcé à se rallonger et l'avait serré un peu plus fort contre lui. Le matin ce fut très dur pour KyuHyun de se réveiller tellement il était bien dans les bras du blond. Il arriva en retard en cours et passa sa journée à rêver au lieu d'écouter ses professeurs.

Depuis ce soir-là, ils dormaient tout le temps ensemble. KyuHyun ne savait absolument pas comment ils en étaient arrivés là mais cela ne lui déplaisait absolument pas. En vue de ses examens, malgré son Q.I. Plus qu'élever, il voulait réviser et passait son temps le nez plongé dans les bouquins et avait des journées éprouvantes. Alors, SungMin lui préparait des repas vraiment délicieux, le brun se demandait d'ailleurs d'où il sortait ce nouveau talent. Quand il rentrait le soir, un sac sur le dos, une boule de bonne humeur et de dynamise venait l'accueillir un tablier attaché autour de sa taille fine. Chaque soir, les plats différaient et devant le goûts difficiles du surdoué, SungMin sortait toujours la même excuse : «Les ramens c'est bon une ou deux fois... Par an. Mais à la longue c'est juste dégeulasse. Et puis, il faut que tu manges de façon plus équilibrée ! ».
Le soleil se coucha doucement, laissant Séoul sombrer avec douceur dans la noirceur pendant que KyuHyun prit le chemin jusqu'à son appartement. Il se sentait désolé de rentrer aussi tard et laisser SungMin seul à la maison. Quand il franchit le seuil de la porte, il se fit assaillir par le blond en question.
« Ya ! Tu pourrais me prévenir quand tu rentres tard, je m'inquiétais ! Se plaignit SungMin. Tu as perdus ton téléphone ou quoi ? 
- Pardon, Minnie. Je révisais à la bibliothèque de ma fac. Les examens sont dans quelques semaines... S'excusa KyuHyun.
- ... Pas grave. Tu as passé une bonne journée ? Demanda SungMin après avoir soupirer bruyament.
- Crevante ! Je sens que je vais bien dormir... »
SungMin le laissa enfin se déchausser et retirer son sac et retourna dans la cuisine d'où s'émanait des odeurs terriblement appétissantes qui rappelèrent au brun qu'il n'avait pas déjeuné.
Le repas se passa dans la bonne humeur devant un film qu'ils ne finirent pas, préférant aller se coucher pour que KyuHyun puisse se reposer. Après une bonne douche, le brun rejoignit SungMin dans son lit, se blottit dans ses bras et sans s'en rendre compte cacha son visage dans son cou. Bizarrement, aucun de deux ne trouvèrent cette situation étrange ou gênante, ils sentaient juste bien.  KyuHyun sentit les lèvres de SungMin se presser contre son crâne et se recula un peu, les joues rouges. Son regard se planta dans celui du blond et ils s'observèrent quelques secondes avant que ce dernier ne prenne la parole.
« Kyu... Je t'aime.»
Les yeux de KyuHyun s'agrandirent sous le choc, sa bouche suivit le mouvement et ses paupières ne purent s'empêcher de tomber et se relever une bonne dizaine de fois. Il... Quoi ? Impossible... Pourtant il venait de le lui dire. 
«Q...Que... Commença-t-il»
Mais avant qu'il ne puisse trouver ses mots, les lèvres de son colocataire s'abattirent sur les siennes comme la foudre sur le toit de du fameux soir où tout a commencé. Ce contact fut très doux, beaucoup plus que dans l'imagination de KyuHyun qui se laissa aller à fermer les yeux. Soudainement la chaleur de la bouche de son ami fut remplacée par la froideur du vide et il rouvrit les yeux doucement. Le visage se décomposa doucement sous ses yeux et des larmes commencèrent à perler à ses yeux. Complètement paniqué, KyuHyun se redressa soudainement.
«Je... Je suis... Désolé. Balbutia le petit blond. J'ai... Je voulais juste... Le faire... Voulut-il s'expliquer.»
Cette fois-ci les larmes coulèrent plus franchement de ses yeux, le long de ses joues. Sans réfléchir, KyuHyun lui attrapa le visage avec douceur et posa fermement ses lèvres sur les siennes. C'est fou ce que c'était agréable et chaleureux. Il se sentait bien, bien de pouvoir faire ce qu'il avait envie de faire depuis un moment, et bien d'être enfin libéré de ce poids. Il se recula doucement regarda SungMin dans les yeux. Ses mains se posèrent doucement sur ses côtes et avec une légère pression il l'incita à se rallonger. Le blond obéit et essuya ses joues. KyuHyun s'installa près de lui, un sourire qu'il n'arrivait pas à réprimer sur le bord des lèvres. Il se blottit entre les larges épaules de son ami.
«Moi aussi, Minnie. Moi aussi...»
Un magnifique sourire se dessina sur le visage de SungMin qui, soulagé, s'endormit facilement. Au contraire, KyuHyun eut du mal à trouver le sommeil, au bout de quelques heures il abandonna, frustré. Il était vraiment heureux que SungMin lui ai dit qu'il l'aimait, il se sentait fondre de joie. Il avait d'ailleurs envie de continuer à l'embrasser mais malheureusement la dure réalité le rattrapa très rapidement et lui asséna une énorme et douloureuse gifle. SungMin était un robot. SungMin n'avait pas de sentiments. Il soupira et se redressa que devait-il faire ? Le désactiver ? Pour toujours ? Mais il l'aimait, vraiment. Il en était fou, il ne pouvait pas lui faire de mal. Son corps se rallongea de lui-même et il continua à réfléchir.
SungMin pensait vraiment que ses sentiments étaient réels donc peut-être qu'un jour ça deviendra vrai. Mais SungMin n'avait pas de cœur. SungMin n'avait pas d'organes. Finalement il fit un choix, qu'il caractérisait comme du pur-égoïsme, de juste voir, de profiter. Il aimait sincèrement SungMin, tant pis si ce dernier n'avait pas vraiment de sentiments pour lui tant qu'il pouvait l'embrasser. Tant qu'il pouvait le prendre dans ses bras. Tant qu'il pouvait l'avoir près de lui. Tant qu'il pouvait le voir. Tant qu'il pouvait le voir heureux. Non ? 
Les semaines qui suivirent furent à la fois un pur plaisir et une véritable torture pour KyuHyun. Quand il embrassait SungMin il se sentait tellement bien, en sûreté. Mais même si il vivait des moments de bonheurs inégalables, il y avait toujours dans un petit coin de sa tête une petite voix qui lui rappelait que de n'était qu'un mirage. Que SungMin ne ressentait rien à son égard. 
Ses examens s'étaient, évidemment, bien passer et il aurait la note maximale comme d'habitude. SungMin sortait plus souvent s'était fais des amis qu'il invitait de temps en temps chez eux. KyuHyun les appréciait aussi surtout quatres d'entre eux : Yesung, Siwon, Leeteuk et DongHae. Tous homosexuels sauf Yesung qui avait une petite-amie très sympathqiue, Amber. Elle était apparemment la sœur de DongHae, c'ets vrai qu'ils se ressemblaient et s'entendaient très bien. Il était presque impossible de les canaliser quand il étaient tous les deux ensembles, fêtards qu'ils étaient. 
D'ailleurs, en franchissant le pas de sa porte, KyuHyun entendit des rires et des bruits de verres qui s'entrechoquent. Malgré sa fatigue, il déposa ses affaires et alla saluer tout le beau monde avec un immense sourire. 
« Coucou ! Salua-t-il en entrant dans le salon.
- Oh, Kyu... Bonjour ! Répondis DongHae.
- Hey ! S'écrièrent tous les autres en choeur.»
Un jeune homme de bonne humeur et légèrement excité sortit en trombe de la cuisine et se jeta littéralement sur lui, manquant de le faire tomber. Quand il vit que KyuHyun avait retrouvé son équilibre, SungMin attrapa avec une de ses mains un des pans de sa veste et posa l'autre délicatement sur sa hance et l'embrassa.
« Bonjour, chéri... Dit-il avec un petit sourire.
- Salut. Mais, dis moi, tu vis dans cette cuisine ou quoi ? Plaisanta-t-il.
- T'as vu ? Je crois que je vais carrément installer mon lit dedans ! Rigola le blond. Je plaisante ! Rajouta-t-il en voyant l'expression de son petit-ami.»
Un petit rire s'échappa de la bouche de KyuHyun qui alla s'asseoir sur le canapé près de DongHae sur lequel il posa ses jambes.
« Ya ! Je suis pas ton coussin ! S'indigna faussement le beau jeune homme.
- Ma maison, mon canapé, ma bouffe... Alors, ta gueule ! Riposta KyuHyun, en montrant chaque objet cité du doigt.
- Hey, montre un peu plus de respect à ton hyung, tu veux. S'écria Leeteuk malgré qu'ils se soient tous habitué au caractère du plus jeune. 
- Ouais... Et puis c'est pas une maison, c'est un appart'... Renchérit Amber.
- Ça te déranges que je dises « maison » au lieu « d'appart' » mais tu t'en fous de comment je parle à ton frère ? Rigola KyuHyun en s'installant correctement.
- Heu... Ouais. Vous vous démerdez entre vous, vous êtes grand, nan ? Répondit-elle.
- Ahlala, Minnie... Comment tu fais pour vivre avec un gars pareils ? Demanda Siwon avec une expression désespérée.
- Je l'aime. Répondit SungMin en embrassant KyuHyun.
- Hé, il est où Sungie ? Remarqua KyuHyun après son échange bucal avec SungMin. 
- Il n'as pas pu venir à cause de son boulot... Répondit Amber.»
Un silence prit place dans la pièce et tout le monde se regarda attentivement avant d'exploser de rire.
« Okay, je déconne. Il est entrain de traîner quelque part. Se corrigea Amber.
- Ah, mais ça ne te déranges pas... Qu'il soit comme ça ? Demanda Siwon.
- Bah... Non, pas vraiment. J'ai confiance, je sais qu'il n'est pas entrain de me tromper ou de faire des bétises donc c'est bon...»
Yesung était très riche, vraiment très riche. Peut-être millionnaire. Ses parents avaient plusieurs entreprises qui avaient... relativement bien marché. Normalement, il devrait croulé sous le travail, sachant que maintenant toutes ces entreprises lui appartenaient mais, étant aussi fêtards que sa petite-amie, il avait engagé quelqu'un pour faire le boulot à sa place. KyuHyun trouvait cela dommage car, même si il n'atteignait pas son niveau, Yseung était aussi très intelligent et avait un grand sens des affaires...
« Tu sais, la confiance c'est la clé du relation réussie. Poursuivit-elle.»
À ce moment, SungMin s'installa entre ses jambes et passa ses bras autour de son torse avant de se coller contre lui dans un gros câlin. Alors, il se demanda, SungMin lui faisait-il confiance ? Oui, sans doute. Le méritait-il ? Non, absolument pas. Le groupe d'amis finit la soirée ensemble et après manger, il partit. D'ailleurs Yesung les avaient rejoins au moment de manger, KyuHyun l'aimait beaucoup aussi et trouvait que la confiance que sa petite-amie avait pour lui était totalement fondée. Les deux hommes allèrent se coucher et c'est dans une étreinte délicate qu'il s'endormirent.


Tout ce passait très bien. Le soir quand KyuHyun rentrait, ses amis l'attendait ou seulement SungMin, ce qui lui allait tout aussi bien. Des fois ils sortaient s'amuser en groupe ou juste dans un restaurant tous les deux. Leurs quotidiens étaient faits de baisers (pas vraiment) volé, de mots doux, d'étreintes et autres marques de tendresses . Le soir quand ils allaient se coucher, ils se racontaient leurs journées. KyuHyun parlait des ses cours et de ses professeurs ainsi que de son établissement tandis que SungMin lui racontait ce qu'il avait fait à la maison, où il était allé se promener, les gens qu'il avait vus. Une routine très agréable s'était mise en place et cela ne devenait lassant pour personne. Encore une fois, KyuHyun rentra de sa longue journée. Il arriva à son bâtiment et monta les marches, ce foutue ascenseur étant en panne, jusqu'au dernier étage où il s'arrêta devant sa porte. Il prit un temps fou à retrouver ses clés et pénétra dans son appartement après l'avoir ouvert. Il s'attendait à ce que SungMin apparaisse soudainement et l'embrasse, lui demande comment s'est passée sa journée mais personne ne vint à sa rencontre. D'abord surpris, il regarda si il n'y avait pas un mot sur la porte et se déchaussa. Il alla voir dans la cuisine si il n'y était pas, concentré sur un plat, tellement qu'il n'aurait pas entendu entrer. Non. Il alla dans le salon et le vit, recroquevillé sur le canapé. La tête entre les genoux SungMin semblait sangloter. KyuHyun s'approcha, s'installa près de lui et passa son bras autour de ses épaules. SungMin le repoussa violement et se releva avec autant de hargne. 
« Ne me... Touches pas ! Dit-il d'un air dégoûter. Ne me touches pas. Répétat-il, la voix basse en fondant en larmes.
- SungMin, que se passe-t-il ? S'inquiéta KyuHyun.
- Ce qu'il se passe ? C'est quoi ça?! Hurla SungMin en jettant par terre des feuilles posées sur la table basse.»
KyuHyun reconnu avec horreur les feuilles au sol, «Projets», «Créations», «Essaie», «Dossier SungMin.» et « SungMin prototype 19755271».
Il leva les yeux vers SungMin, avec une expression incrédule.
« Je suis quoi, exactement ? Demanda SungMin ayant repris contenance. C'est quoi ça ? «Prototype 19755271» ? Qu'est ce que je suis?! S'énerva-t-il.
-... Un... Un... Un...
- Un quoi ? Un quoi ?!
- ...Un robot. Répondit KyuHyun avec beaucoup de mal. »
Le visage de Sungmin se tordit dans une grimace mélangeant de la stupeur, du dégoût et de la douleur. Sa bouche s'ouvrit en grands et KyuHyun comprit qu'il voulait parler mais que aucun son ne pouvait sortir de sa gorge et son souffle était coupé. 
« Non, non, non, non. Fit-il en secouant doucement la tête comme si il avait fait une grosse erreur. Non, ce n'est pas vrai ! Non ! Cria-t-il. C'est faux, j'ai un cœur, des sentiments. Je ne suis pas un robot ! Regarde moi, KyuHyun, je suis un humain. Kyu... Regarde moi.»
Soudainement, il partit en courant. KyuHyun pensa qu'il voulait se retrouver seul dans sa chambre alors il s'agenouilla pour ramasser les papiers. Un cri et un bruit de métal qui s'écrase au sol l'alarma et il partit en courant dans la cuisine. Dans la pièce blanche bien tenu, il retrouva SungMin assis par terre adossé contre un placard, un énorme et tranchant couteau de cuisine à côté de lui. KyuHyun s'élança vers lui et s'accroupit à côté de lui, complètement paniqué.
« Regarde, je ne suis pas un robot. Dit-il en brandissant son bras sous son nez. Je ressens de la douleur, je ne suis pas un robot. Je sai...»
Il se coupa dans sa phrase quand il remarqua qu'il ne ressentait aucune sensation de sang sur sa peau et quand il posa ses yeux sur son avant-bras il vit qu'il n'y avait aucun liquide. Il ramena son membre à lui et regarda la blessure qu'il s'était lui-même infligé. Du... Du métal ? Là, dans son bras. Il y avait des choses qui ressemblait à des muscles humains mais en métal.  Cette fois-ci, un cri s'échappa de sa bouche. Il se releva et partit dans sa chambre. 
À l'intérieur, il cassa tout et s'attaqua à son lit. Il les arracha presque de son lit et les jeta au sol. KyuHyun entra dans la pièce à ce moment :
« Pourquoi ?! Pourquoi m'as tu fait ça ? La confiance tu connais ? Tu m'as souillé, tu as souillé mon cœu..., mes senti..., tu as souillé ce qui fais de moi ce que je suis... Mais qu'est ce que je suis ? Hurla-t-il en s'effondrant en pleurs. Mes lèvres, mes bras, mes draps, tout est sale par ta faute... Depuis toutes ces années, toutes ces années. Tu me mens depuis tout ce temps ? 
- Deux mois... Dit KyuHyun après hésitation. Je te mens depuis deux mois.
- Quoi ? Couina SungMin.
- Tu existes depuis deux mois...
- Ah, non... Ça c'est faux ! Risposta-t-il avec un rire nerveux. Je le sais, je me souviens. On jouait dans le parc de ma résidence, on est allé au collège ensemble, au lycée... 
- SungMin... Écoutes.
- Quoi ?! Quoi, encore ?! Je sais que c'est vrai ! 
- Ce sont des souvenirs que je t'ai implanté dans le crâne...
- Non, non... C'est faux. Comment je fais, moi  Quels souvenirs sont vrais lesquels sont faux ?»
KyuHyun décida de jouer la carte de la sincérité... Il répondrait la vérité à ses questions, toutes ses questions.
« Laisse moi. Je suis fatigué... Est ce que je suis fatigué ? »
KyuHyun le regarda et fit tristement «non» de la tête.
« CASSE-TOI !!! S'emporta SungMin.»
KyuHyun partit et entendit la porte se referma derrière lui. Il alla dans le salon et ramassa les feuilles afin de les ranger dans son laboratoire. Pourquoi était-il allé dans cette foutue chambre ? Il eut la réponse à sa question en entrant dans sa chambre, une ppile de linges propres était posée sur le lit et son «placard» grand ouvert. Il posa les feuilles en vrac sur un petit bureau, referma son sanctuaire et envoya valser ses vêtements pas terre avant de se laisser tomber sur son lit.
Plusieurs heures plus tard, il entendit frapper à sa porte. SungMin entra et regarda avec haine et dégoût la porte du placard avant de reporter son attention sur KyuHyunqui se redressait.
« Je ne te pardonnes pas. Je ne suis pas moins dégoûté. Je veux juste des réponses. Dit-il sur un ton froid.
- D'accord, Répondit le brun en hochant la tête.
- Pourquoi tu m'as créé ? Commença SungMin se tenant toujours au seuil de la porte, le plus loin possible de KyuHyun.
- Pour faire avancer le monde. Pour voir les progrès qu'on pourrait faire.
- Tu voulais me faire passer le reste de ma... « vie » dans un laboratoire ? 
- Non, pas du tout.
- Pourquoi je ressens le besoin de manger, boire et uriner ?
- Parce que... Je t'ai programmé pour que tu le ressentes.
- Pourquoi ?
- Pour ne pas que tu te poses de questions en voyant des gens le faire à la télévision.
- Pourquoi ne pas m'avoir dit que j'étais un ... ro... Enfin ce que je suis quoi ? 
- Car tu risquais de devenir dangereux....
-Ah, parce que j'ai l'air dangereux, pour toi ? Demanda Sungmin avec un sourire méchant.
- Non.
- Pourquoi m'avoir implanté des souvenirs ?
- Pour que tu te créé une personnalité à partir de ce support et pour ne pas à avoir à tout t'expliquer. 
- Je... Est ce que tu m'aimes ?»
KyuHyun sursauta face à la question. Que devait-il dire ? La vérité.
« Oui.
- Pourquoi ?
- Je ne sais pas... Ça s'est fait comme ça.
- Tu... Tu en as souffert ? 
- Oui.
- Pourquoi ?
- Parce que tu ne m'aimes pas...
- Si, je t'aime ! 
- Non, SungMin... Tu imagines que tu m'aimes. Tu crois que tu m'aimes mais ce n'est pas le cas. 
- Ah parce que je peux m'imaginer des choses ?
- Oui, à partir de tes souvenirs et selon ce qui t'entoure. Tu ne peux pas créer des animaux, des formes ou autres, juste t'imaginer des histoires.
- Je t'aime.
- Non. 
- Si.
- SungMin, arrêtes, tu ne m'aimes pas.
- Alors pourquoi j'ai envie de te prendre dans mes bras, de t'embrasse, de te rendre heureux ? Pourquoi je pense toujours à toi ? 
- Parce que tu l'imagines... 
- Mais ça ne le fait pas avec les autres.
- SungMin, je t'en prie...
- Tu vois, toi-même, tu doutes...
- Je ne doutes pas ! 
- Tous mes sentiments... Je les imagines ? 
- Oui. 
- Et la fois où j'étais inquiet pour toi ? Et pour nos amis ?
- Tu as vu ou lu cette réaction quelque part et tu l'as assimilé et tu as compris quand il fallait réagir comme ça. Comme ta colère de tout à l'heure.
- Alors, si je l'ai assimilé ça veut dire que maintenant je le ressens ? Demanda-t-il en se rapprochant du lui.
-Si on veut...
- Alors si j'ai assimilé le sentiment amoureux ça veut dire que je peux le ressentir ? Cette fois-ci il était déjà à quatre pattes sur le lit s'approchant de KyuHyun qui ne bougeait pas.
- Non, tu... tu ne fais que l'imaginer... 
- ... Alors, laisse moi m'imaginer avoir ce sentiment pour toi et laisse toi faire... »
Et doucement, délicatement, lentement, il posa ses lèvres sur celles de KyuHyun. Ce dernier ferma immédiatement les yeux et apprécia la douceur du geste et de la bouche de SungMin sur la sienne. Quelque chose d'humide et légèrement rugueux vint caresser sa lippe et un sourire fleurit sur son visage, bizarrement, il avait l'impression que cela faisait des semaines qu'ils ne s'étaient pas embrassés alors que la dernière fois fut le matin même avant qu'il n'aille à la fac mais il avait tellement eu peur que ce soit le dernier que celui-ci résonnait comme une prière exaucée. SungMin, mal à l'aise dans sa position passa ses bras autour de son cou et s'assit sur ses genoux tandis que sa langue entrait doucement dans sa bouche. Ils se sentirent soulagés quand leurs langues se rencontrèrent et commèrent à s'amuser ensemble, se caresser. À bouts de souffles, ils se séparent et SungMin se faufila sous les draps du lit. Le brun se releva, se déshabilla et le rejoignit. Ils se blottirent dans les bras l'un de l'autre.
« Ne crois pas que je ne t'en veux plus... Fit remarquer SungMin.
- Je sais... 
- Dis, tu m'aimes ?
- De tout mon cœur.
- Tu me promets de ne plus douter de mon amour ?
- Promis.»
Ils restèrent alors silencieux un long moment comme pour donner plus de valeur à cette promesse. Puis SungMin gigota pour mieux voir KyuHyun et planta son regard dans le sien.
« Tu ne me cacheras plus rien, non plus ? S'assura SungMin.
- Non, je ne te cacherais plus rien...
- Dis... 
- Oui ?
- Est-ce que je pourrais avoir des trucs comme un couteau suisse à chaque doigts et une hélice qui sort de ma tête ?
- Tu te prends pour Inspecteur Gadget ?
- Ooh, aller. C'est mon dessin-animé préféré ! 
- Ah bon ? À moi aussi.
- Je sais... Dans mes souvenirs on le regardait ensemble. Répondit SungMin.
Depuis ce soir-là, KyuHyun ne cacha plus rien à SungMin et il ne douta plus de ses sentiments non plus... Ils avaient pris la décision de le dire à leurs amis qui l'avaient plutôt bien pris, impressionnés par le travail de KyuHyun même si ils avaient eu du mal à le croire. Mais certaines preuves assez convaincantes les avaient faits changer d'avis...


KyuHyun aimait SungMin. SungMin aimait KyuHyun. Que demander de plus ? 



Alors ? Vous en pensez quoi ?Je sais la fin est un peu...Neuneu, on va dire mais je n'ai pas su la faire autrement.... J'espere que cela vous as plus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyonghee-narae.skyrock.com/
Wonderland
Roi de l'écriture
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 18
Localisation : Sur la planète Matoki !

MessageSujet: Re: L'amour mécanique (KyuMin )   Ven 16 Aoû - 11:01

OH MON DIEU DU KYUMIN ;O; 
Oh que l'amour de ma vie est beau, c'est vrai tellement parfait qu'on croirait que c'est un robot .. Je vais le violer pour voir si s'en est un .. **
Bref ! Ton OS est génial ! Bonne idée, bien écrit .. Huhu *-*
J'adore ! *-*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KL'm
Ecrivain connu
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 17
Localisation : Kourou , Guyane

MessageSujet: Re: L'amour mécanique (KyuMin )   Ven 16 Aoû - 11:12

Je te remercie ^^ Je suis contente que tu ais aimé merci
Oh tu aimes SungMin ? OMG je te le tiens go go go !
Vraiment merci, j'avais un peu peur de le poster merci beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyonghee-narae.skyrock.com/
Wonderland
Roi de l'écriture
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 18
Localisation : Sur la planète Matoki !

MessageSujet: Re: L'amour mécanique (KyuMin )   Ven 16 Aoû - 15:36

-Le prend, fuis, te donne Donghae.- 
Mais de rien. **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KL'm
Ecrivain connu
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 17
Localisation : Kourou , Guyane

MessageSujet: Re: L'amour mécanique (KyuMin )   Ven 16 Aoû - 19:35

OMG DongHae mais c'est un bon échange tout ça merci xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyonghee-narae.skyrock.com/
Wonderland
Roi de l'écriture
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 18
Localisation : Sur la planète Matoki !

MessageSujet: Re: L'amour mécanique (KyuMin )   Sam 17 Aoû - 18:32

Mouhahaaha. *-* 
Bref ! Encore BRAVO !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour mécanique (KyuMin )   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour mécanique (KyuMin )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Snsd forever  :: 
 :: Vos histoires
-
Sauter vers: